Pourquoi je devrais devenir végétalien(ne)?

Tenez-moi au courant

De plus en plus de gens ayant la protection animale à cœur se tournent vers l’alimentation végétalienne et le mode de vie végane (excluant les produits laitiers, les œufs et tout autre produit issu de l’exploitation animale) et épargnent ainsi des vies de souffrance à des milliers d’animaux. Un petit coup d’œil sur ce qui motive ce choix…

Mais consommer des produits laitiers c’est tout de même moins pire que de la viande, non?
Cette idée répandue que les vaches laitières et les poules pondeuses souffriraient moins que les autres animaux d’élevage et que leur exploitation est ainsi moins cruelle témoigne de notre méconnaissance de la façon dont ces aliments sont produits. Le juriste Gary Francione disait qu’«il y a probablement plus de souffrance dans un verre de lait ou dans un cornet de crème glacée que dans un steak».
En effet, pour produire de lait, la vache doit nécessairement être enceinte et son bébé lui est enlevé à la naissance pour que nous puissions boire le lait qui lui était destiné. Des vétérinaires ont témoigné de l’évidente souffrance de la mère et du petit ainsi séparés qui peuvent gémir et s’appeler mutuellement des heures durant.
Si le bébé est un mâle, comme il n’est qu’un sous-produit de l’industrie du lait, il sera éventuellement abattu et mangé sous l’appellation de viande de veau. Il est donc impossible de consommer du lait sans participer directement à la production de veau. Quant à la mère vache, elle sera traite tous les jours, grossesse après grossesse, jusqu’à épuisement de sa production. Après quoi, elle sera envoyée à l’abattoir pour être consommée sous forme de steak haché.